Menu
Cybathlon 2020

CYBATHLON 2020

Le Cybathlon suscite un grand enthousiasme et fascine même à distance

Ils s’appellent Maker Hand, PULSE Racing et Circleg. Ils proviennent de Croatie, des Pays-Bas et de Suisse - et représentent 51 équipes de 20 pays différents qui ont participé au Cybathlon 2020 Global Edition. Ils sont unis par leur désir de pratiquer une activité physique sans limites. En raison de la pandémie de Covid-19, les équipes se sont affrontées pour la première fois à distance, en étant séparées dans l’espace et dans le temps. Il y avait parmi eux la société Cosanum, spécialiste de la logistique au service de la santé.

Présentation des gagnants

  • Krunoslav Mihic de l’équipe croate Maker Hand dans l’épreuve de dextérité avec prothèses de bras (ARM)
  • Sander Koomen de l’équipe hollandaise PULSE Racing dans la course cycliste avec stimulation musculaire électrique fonctionnelle (FES) 
  • Florian Hauser de l’équipe suisse HSR enhanced dans la course en fauteuil roulant motorisé (WHEEL)
  • Kim Byeong-Uk de l’équipe sud-coréenne Angel Robotics 1 dans la course d’exosquelettes robotisés (EXO)
  • Francesco Bettella de l’équipe italienne WHi dans la course virtuelle avec contrôle mental (BCI)
  • Andre Frei de l’équipe suisse Circleg dans le parcours d’obstacles avec prothèses de jambes (LEG)

L’ensemble de l’événement a été diffusé via live streaming, et les vidéos individuelles des différentes équipes sont disponibles sur www.cybathlon.ch 

Quatre ans après la première mondiale, la deuxième édition du Cybathlon s’est terminée le 14 novembre 2020. Entre cinq et treize équipes se sont affrontées respectivement dans une discipline dans un délai de deux jours. L’homme et la machine se sont confrontés sur les six disciplines : de la course virtuelle avec contrôle mental à la course cycliste avec stimulation musculaire électrique fonctionnelle jusqu’à la course d’exosquelettes robotisés ou la course en fauteuil roulant motorisé.

ETH Zurich Hoenggerberg. (ETH/Alessandro Della Bella)

Un événement vraiment extraordinaire

Au Cybathlon, les « pilotes », femmes et hommes, souffrant d’un handicap physique se mesurent en effectuant des tâches de la vie quotidienne à l’aide de systèmes d’assistance ultramodernes. L’événement est organisé par l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). 

Il y a quatre ans, la première compétition internationale de ce genre s’est tenue à la Swiss Arena de Kloten avec la participation de 66 concurrents provenant de 25 pays qui se sont mesurés face à 5 000 spectateurs. « Une compétition fascinante où des systèmes innovants et hautement technologiques ont été appliqués », déclare Bruno Schefer, Co-Headcoach de Cosanum, en commentant la première édition. À l’époque, il n’était qu’un simple spectateur, mais en 2020 il s’est engagé personnellement. En qualité de représentant de l’une des entreprises partenaires officielles, Bruno Schefer veut faire l’expérience directe de cet esprit d’innovation afin de recueillir de nouvelles idées pour son entreprise. 

Recherche et quotidien se rencontrent

Cet événement de 48 heures a été exceptionnellement émouvant, à la fois pour les « pilotes » mais aussi pour les spectateurs provenant du monde entier, ainsi que pour tous les responsables du Cybathlon. 

 En raison de la pandémie de Covid-19, les équipes étaient toutes dans leur pays et ont disputé les compétitions dans un nouveau « format lockdown » spécialement développé. Elles avaient à disposition une fenêtre temporelle de trois heures pour réaliser trois tentatives pour conclure leur parcours. Pour la compétition officielle, la meilleure d’entre elles a été prise en compte. Les courses ont été diffusées via live streaming. Bruno Schefer est enthousiaste de la manière ludique dont Cybathlon cherche à promouvoir la recherche dans le domaine des systèmes d’assistance technique destinés à être utilisés au quotidien. Le cybathlon est un exemple parfait de la rencontre entre l’homme et la technologie, souligne Bruno Schefer. Lorsqu’il s’agit de produits innovants, il est toujours présent. De plus, l’événement permet de jeter des ponts importants, précise le Co-Headcoach, en ajoutant que l’une des tâches principales d’une entreprise est de regarder vers l’avenir, selon le slogan : « qui hésite est perdu ». « Le secteur de la santé a évolué constamment et rapidement au fil des ans – et nous aussi, en tant que spécialistes de la logistique au service de la santé, nous avons dû trouver et emprunter de nouvelles voies pour rester une entreprise compétitive et recherchée ». 

Briser les barrières

Pour cette raison, Bruno Schefer encourage continuellement ses Happy cosaMembers, comme il aime à appeler ses collaboratrices et collaborateurs, à participer et à encourager le changement au niveau technologique et stratégique. Cela s’applique également à l’introduction de nouvelles lignes de produits comme, par exemple, Ortho by Cosanum. À cet effet, Cosanum soutient les entreprises médicales spécialisées, les hôpitaux et les médecins avec des solutions de produit modernes et diversifiées dans le secteur orthopédique. « Nous voulons permettre aux patients de mener une vie active et sans obstacles » souligne Bruno Schefer, en ajoutant qu’il est soucieux de renforcer la confiance dans les nouvelles technologies et, en même temps, de briser les barrières. Bruno Schefer est enthousiaste de ce que les équipes sont capables de faire avec les développeurs et les assistants du Cybathlon. « Les systèmes d’assistance technique sont d’une grande aide pour les personnes souffrant d’un handicap physique dans la gestion de leur vie quotidienne ». Tout le monde jette des ponts importants, souligne Bruno Schefer – tant sur le plan technologique qu’humain. Le Cybathlon contribue efficacement à la réalisation de ce rêve. 

Interview avec Bruno Schefer

Selon vous, en quoi le Cybathlon est-il magique?

Pour moi, la magie réside dans le fait que la technique permet à des personnes présentant un handicap de réaliser des mouvements jusqu’alors impossibles. Or, l’aptitude à bouger de manière autonome joue un rôle capital dans l’autodétermination et le bien-être de chacun. Si notre liberté de mouvement est entravée, voire rendue impossible, notre santé mentale et physique en pâtit.

Bruno Schefer Headcoach cosaNetwork

Quel lien unit Cosanum à la compétition Cybathlon 2020?

Active dans le domaine du Healthcare, Cosanum entretient des relations avec de nombreuses personnes en situation de handicap. Elle propose, en collaboration avec des partenaires, des produits modernes et innovants en matière d’orthopédie.

Comment se fait-il qu’un logisticien au service de la santé devienne partenaire de l’édition 2020?

De manière générale, nous soutenons les innovations dans le domaine du Healthcare. Le Cybathlon est plus qu'une simple compétition car il exige une véritable action de recherche en vue de développer les technologies d’assistance utilisables au quotidien ainsi qu’un dialogue avec le grand public – deux axes qui s'inscrivent parfaitement dans notre projet d’encouragement. Nous apprécions en outre beaucoup la collaboration avec l’EPF.

Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné dans le Cybathlon 2020?

D’une part je suis content d’avoir vu au Cybathlon, grâce au live streaming, de nombreux visages heureux et satisfaits. D’autre part, cet événement me permet d’attirer l’attention de nos clients sur cet événement et sur notre engagement particulier. Enfin, j’ai été impressionné par les innombrables idées et visions du futur dans le domaine de l’orthèse que j’introduirai dans notre entreprise. 

Terminons par une question personnelle: vous attachez une grande importance à la notion de ponts. Vous l’avez souligné dans cet entretien mais aussi lors de vos déclarations publiques. En quoi cela vous motive-t-il?

Pour moi, il est essentiel de trouver du sens dans son travail et dans son action au quotidien. J’y contribue notamment en améliorant la situation de mon prochain. Et j’entends persévérer dans cette voie à l’avenir.

Cybathlon

La deuxième édition du Cybathlon s’est tenue les 13 et 14 novembre 2020, au cours de laquelle des personnes souffrant d’un handicap physique se sont à nouveau mesurées dans différentes courses – avec l’aide des systèmes d’assistance technique les plus modernes. En raison de la pandémie de Covid-19, les équipes toutes dans leur pays ont disputé les compétitions dans un « format lockdown », dans les six disciplines suivantes : course virtuelle avec contrôle mental, course cycliste avec stimulation musculaire électrique fonctionnelle, épreuve de dextérité avec prothèses de bras, parcours d’obstacles avec prothèses de jambes, course d’exosquelettes robotisés et course en fauteuil roulant motorisé. 

Pour en savoir davantage sur le projet Cybathlon, rendez-vous sur www.cybathlon.ch (en allemand et en anglais).

A propos des cookies

> Nous utilisons des cookies pour optimiser notre site Web. En continuant à utiliser le site Web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour plus d'informations sur les cookies, consultez notre Cybathlon 2020

Voir toutes les options